Association MWIND

Mwind ghu Banga mukolu-wotsu !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Accueil
  • > Le Département de la Doutsila
Le Département de la Doutsila

Le département de la Doutsila constitue l’un des cinq départements que compte la province de la Nyanga ; Mabanda est son chef-lieu. La carte ci-après constitue un repère géographique qui localise la Doutsila dans la Nyanga. En suivant la nationale 1 vers le sud-Ouest, la Doutsila se situe entre les villes de Ndéndé  dans la Ngounié et Tchibanga dans la Nyanga.

Il s’étend de Nyali à Douano puis s’étale vers le cours d’eau Doutsila qui sert de frontière naturelle avec le Congo. C’est une région  de plaine étendue à perte de vue et des collines d’Ikoundou ; la savane à herbes et arbustes courts puis la forêt à Okoumé forment l’essentiel des milieux de vie où l’élevage et la culture de banane, taro, tubercules reste propice. Selon le recensement général de la population et de l’habitat de 1993, la Doutsila comptait 2.979 habitants et Mabanda 1.013 personnes. En nous servant du taux d’accroissement national de la population (2,5% par an), nous pensons qu’actuellement 4.050 individus vivraient dans la Doutsila dont 1.350 personnes à Mabanda, 1.700 dans le canton Haute Dola et 1.000 dans le canton Haute Ngongo. Avec la création du collège d’enseignement secondaire à Mabanda, le département en général et son chef-lieu en particulier renferme une importante population des jeunes. Mais l’absence des structures privées créatrices des emplois fait que le département soit vidé des jeunes adultes  en âge de travailler.

Du coup, à côté des jeunes cohabitent les vieux qui pratiquent une agriculture de subsistance. Toutefois, entre les mois de juillet et septembre, la commune de Mabanda constitue un véritable foyer d’accueil des vacanciers en majorité jeunes. L’organisation d’une coupe de foot-ball et des cours de vacances attirent davantage les jeunes  qui profitent des menus de manioc taro ou banane  à une diversité de viande fumée ou fraîche. Les rythmes folkloriques de Ikoku, Malamu et Moutéluku rendent le séjour très agréable à Mabanda. 

            Si contrairement à d’autres départements du Gabon, la Doutsila accuse encore un retard de développement, l’Association MWIND pense que l’œuvre gouvernementale doit être accompagnée de l’apport des fils et filles du département. Chacun, à son niveau, a le devoir d’apporter sa modeste contribution à l’essor de la Doutsila. Le projet MABANDA 2008 s’inscrit dans cette lancée après MABANDA 2007. 


Laisser un commentaire

stadedijonfootball |
vlad6bathory |
laurinda |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | brest2008terresetmersdebret...
| Commune de GODEWAERSVELDE
| syndicalisme