Association MWIND

Mwind ghu Banga mukolu-wotsu !!!!!!!!!!!!!!!!!!

28
mai 2009
Posté dans Liens par mwind à 2:20 | Pas de réponses »

Barcelone l’a fait. En battant Manchester United 2 buts à 0 en finale de
la Ligue des Champions, les Catalans signent un retentissant triplé et entrent dans les annales par la grande porte (sans mauvais jeu de mots). Et je me pose LA question : est-ce qu’on n’a pas assisté ce soir au triomphe de la plus grande équipe de l’histoire du jeu ? Car gagner la plus prestigieuse des compétitions de club est une chose. Mais la gagner dans ces conditions, avec une défense totalement remaniée et deux joueurs offensifs de base relevant de blessure, avec une telle maîtrise…

Franchement, je n’y croyais pas une seconde avant le match. D’autant que les dix premières minutes étaient clairement à l’avantage du champion d’Angleterre avec un Ronaldo très pressant (trois frappes en huit minutes). Mais après ça, quelle démonstration des Catalans. Qualité technique, qualité de jeu et de passe bien sûr, c’est-à-dire la marque de fabrique du club. Mais aussi une solidarité et un sens du sacrifice énormes, même de la part des attaquants et cette volonté permanente de jouer vers l’avant symbolisée par Iniesta, sans conteste l’homme du match ce soir.

Le petit milieu espagnol a été tout simplement exceptionnel : maîtrise technique, conservation du ballon, dribbles, passes lumineuses – comme sur le premier pour Samuel Eto’o… On parle toujours de Messi et de Ronaldo pour la course au ballon d’or, mais je pense qu’Iniesta ne devrait pas être loin du compte lui non plus. Je parlais de Messi et de Ronaldo, opposés à distance pour le titre de meilleur joueur du monde, et c’est le petit prodige argentin qui a remporté le match. Positionné dans l’axe par Guardiola, il a touché beaucoup de ballons et marqué ce but de la tête (!) sur un centre déposé par Xavi.

Quant à Henry, il n’a pas marqué mais a participé à l’effort offensif et défensif comme les autres et on rappellera à l’heure des bilans que le trio Eto’o-Messi-Henry pèse la bagatelle de 99 buts cette saison. C’est juste faramineux et c’est aussi la victoire d’une certaine idée du jeu. A l’heure où dans le foot les mecs font tous 1,90 m pour 80 kg, où un tennisman de moins d’1,85 m est considéré comme un nain et où Usain Bolt est le roi du sprint, c’est quelque part assez réconfortant de voir qu’une équipe peut dominer l’Europe avec des pucerons comme Messi, Xavi ou Iniesta.

Venant un an après le sacre de l’Espagne et de son jeu offensif, j’espère que ça va donner des idées à certains… Et puis, les hommes de Guardiola sont les premiers à casser l’hégémonie anglaise sur la compétition. Sur ce match, c’est cent fois mérité.

Vous me permettrez de conclure ce papier par une pensée assez émue pour Thierry Henry. Cette fois, le mec est entré dans le cercle très fermé de ceux qui ont tout gagné, en sélection comme en club. Champion dans trois pays différents, vainqueur de
la Ligue des Champions, de
la Coupe du Monde et de l’Euro. Et en finissant comme ailier à 32 ans. Qu’on l’aime ou pas, je pense que ça mérite le respect.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

stadedijonfootball |
vlad6bathory |
laurinda |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | brest2008terresetmersdebret...
| Commune de GODEWAERSVELDE
| syndicalisme